L'histoire d'un petit village japonais et un petit oiseau-Kami Basics

Pourquoi "KAMi"?

KAMi doit son nom à Kamikatsu, un tout petit village japonais de quelque 1600 habitants. Sa taille presque microscopique à l'échelle de la planète ne fait pas moins de sa population de véritables avant-gardistes : en 2003 y était lancé un programme de recyclage tout à fait extraordinaire (imaginez, comme ces habitants, devoir séparer vos ordures en une trentaine de catégories !).

Comme on peut s'en douter, la population s'est d'abord montrée très frileuse à un tel tri. Ils ont cependant rapidement constaté les bénéfices de pareille décision : en plus d'améliorer la gestion des déchets et de mettre fin à leur incinération en plein air, elle a offert un souffle d'air frais à la faune et à la flore, permettant à celles-ci de s'épanouir davantage. D'ici 2020, Kamikatsu souhaite atteindre un taux zéro déchet de 100%.

Et ce petit village, Kamikatsu, ça ne vous rappelle pas cette légende amérindienne du petit colibri racontée par Pierre Rabhi ?

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s'active, allant chercher quelques gouttes d'eau dans son bec pour les jeter sur le feu. Au bout d'un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n'es pas fou ? Tu crois que c'est avec ces gouttes d'eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part » .

KAMi, comme le petit colibri, veut faire sa part...

Chaque fois que vous utiliserez vos couverts en bambou ou votre gourde, chaque fois que vous prêterez attention à refuser des emballages inutiles, chaque fois que vous poserez un geste pour la planète, même insignifiant, vous serez un peu de ce petit colibri :-)

 

Leave a comment